ACCIDENT TRAGIQUE A SAKAL: 22 morts et plus de 20 blessés dénombrés

 ACCIDENT TRAGIQUE A SAKAL:  22 morts et plus de 20 blessés dénombrés

Un accident d’une rare violence s’est encore produit, hier, sur la route de Sakkal. Le bilan provisoire fait état de 22 morts et de plusieurs blessés.

 

Encore des morts sur nos routes. Du sang également. L’hécatombe continue. Les anges des accidents routiers sont sans complaisance. Au moins plus de 60 pertes en vies humaines ont été enregistrées sur les routes entre le 8 janvier et le 16 janvier. Une semaine après l’accident tragique qui a coûté la vie à 42 personnes, un autre drame routier s’est produit, hier matin, vers 6h, sur l’axe Louga – Saint-Louis, dans la commune de Sakal. Il s’agit d’une collision entre un car « Ndiaga Ndiaye » et un camion. Selon les témoins, le chauffeur du car, en voulant éviter d’heurter un âne, s’est retrouvé nez à nez avec le camion. Et le choc était alors inévitable. Le bilan provisoire est macabre. Il fait état de 21 morts et 19 blessés graves et 5 blessés légers. Lesquels ont été évacués à l’hôpital régional Amadou Sakhir Mbaye de Louga et au centre hospitalier régional de Saint-Louis. Sept blessés qui sont dans des états critiques ont été évacués à Dakar à bord d’un hélicoptère mis à la disposition par l’État du Sénégal. Ils sont répartis entre Hôpital Dalal Jamm, Idrissa Pouye de Grand Yoff et hôpital principal de Dakar. Tous les corps sans vie ont été identifiés. D’après les témoignages, la quasi-totalité des victimes habite Deungoul, dans l’arrondissement de Sakal. Ces dernières revenaient d’une cérémonie familiale qui a eu lieu au village de Thiambène. Elles se précipitaient à rentrer pour ne pas vitre la tracasserie relative à la grève annoncée des transporteurs qui devaient démarrer aujourd’hui.

Nécessité de renforcer la sécurité routière

Dans un post fait quelques heures après l’annonce de l’accident, le Chef de l’Etat, Macky Sall, a présenté ses condoléances aux familles éplorées avant d’indiquer que cet énième accident « met en évidence la nécessité de renforcer les mesures de sécurité routière ». A travers un communiqué, le Gouvernement rassure que toutes les dispositions sont prises pour prendre soin des blessés. « Le Gouvernement poursuit l’exécution des décisions prises pour garantir la sécurité routière, lors du conseil interministériel tenu le 09 janvier 2023, et à travers l’arrêté n°000902 du 13 janvier 2023 signé par le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement. Le Gouvernement appelle au respect strict de ces mesures sous peine des sanctions prévues », ajoute le communiqué.

AMADOU MAME DIOP, PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE

« Nous devons tous jouer notre partition dans la sauvegarde de la sécurité des citoyens sur nos routes »

 

« C’est avec une énorme tristesse que j’apprends la nouvelle tragédie de la route survenue vers Sakal ce matin. Au nom de l’Assemblée nationale et en mon nom propre, j’exprime ma compassion aux familles endeuillées. Je prie pour le repos de l’âme des disparus et le prompt rétablissement des blessés. Le décès d’une vingtaine de personnes et les nombreux blessés que cet accident a causés, à peine une semaine après le drame de Sikilo, nous interpelle tous. Nous devons, aux côtés des autorités publiques, jouer tous notre partition dans la sauvegarde de la sécurité des citoyens sur nos routes ».

DETHIE FALL, PRESIDENT PRP

« J’invite l’Etat du Sénégal à avoir plus de rigueur… »

« Au moment où nous n’avons pas encore fini de faire le deuil de nos compatriotes qui ont péri, il y a une semaine, dans l’accident de Sikilo, nous venons d’être informés d’un autre accident meurtrier survenu ce jour sur la route Louga-Saint. Je présente mes condoléances émues aux familles des victimes, à l’ensemble de la population sénégalaise, et prie pour le repos éternel des âmes des disparus. Je souhaite aussi un prompt rétablissement aux blessés. J’invite l’Etat du Sénégal à avoir plus de rigueur, de volonté et d’accentuer la concertation avec les acteurs dans la gestion de la sécurité routière et le transport public de masse ».

 

AMINATA TOURÉ, DEPUTEE

« Nous rappelons au gouvernement que c’est sa responsabilité que d’assurer la sécurité des voyageurs »

« Nous n’avons pas fini de pleurer les 40 morts du terrible accident de Gniby qu’on déplore encore ce matin 22 vies perdues sur la route de Saint Louis. Qu’Allah l’accueille au Paradis les victimes et accorde un rapide rétablissement aux blessés. Nous rappelons au gouvernement que c’est sa responsabilité que d’assurer la sécurité des voyageurs. Il est urgent de rétablir notre réseau ferroviaire laissé à l’abandon afin que les voyageurs aient plus de choix dans les moyens de déplacement. Il faut privilégier le dialogue avec les acteurs du transport pour que les mesures soient applicables. Le seul usage de la force ne suffit pas ».

 

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *