ACCUSÉ PAR LE MAIRE DE ZIGUINCHOR: Mame Mbaye Niang dépose une plainte contre Ousmane Sonko

 ACCUSÉ PAR LE MAIRE DE ZIGUINCHOR: Mame Mbaye Niang dépose une plainte contre Ousmane Sonko

En conférence de presse, hier, le ministre Mame Mbaye Niang a annoncé une plainte contre Ousmane Sonko après que ce dernier a déclaré détenir un rapport de l’Ige qui l’épingle.

 

Lors de sa dernière conférence de presse organisée le mardi dernier, le maire de Ziguinchor et non moins chef de file du parti Pastef Patriote a déclaré détenir un rapport de l’Inspection général d’Etat épinglant Mame Mbaye Niang. Mieux, il ajoutait que ledit rapport est relatif au marché passé par le PRODAC pour la construction des DAC. Des accusations que le ministre du Tourisme n’a pas manqué de battre en brèche. Face à la presse, hier, Mame Mbaye Niang, prenant le contre-pied de l’édile de Ziguinchor, déclare : « il n’y a aucun rapport de l’IGE relatif au PRODAC qui m’incrimine ou plus simplement qui me désigne comme responsable d’une quelconque faute, à fortiori d’une infraction ». « Si vous vous étiez imprégné des dispositifs légaux et réglementaires de notre République, et aviez été plus présent à la Mairie de Ziguinchor pour exercer pleinement vos fonctions, vous auriez certainement compris qu’en tant que Ministre de Tutelle Technique du PRODAC, il m’était impossible de m’immiscer dans l’administration de celui-ci, à plus forte raison d’avoir une responsabilité dans la passation de marché laquelle, sauf délégation, est exclusivement dévolue au Coordonnateur du PRODAC nommé par décret par ailleurs Administrateur des Crédits et ordonnateur des dépenses », a ajouté le ministre tout en annonçant avoir déposé une plainte contre Ousmane Sonko. Se disant très sûr qu’il n’a commis aucune malversation, Mame Mbaye Ndiaye invite Ousmane Sonko à produire devant la justice le rapport de l’IGE et les preuves de ses allégations qu’il juge « mensongères et diffamatoires ». Il s’engage d’ailleurs à démissionner de son poste de ministre et à se mettre à la disposition de la justice si Ousmane Sonko déposait les preuves de ses accusations devant les juridictions compétentes.

Le ministre Mame Mbaye Niang a profité de son face à face pour évoquer l’affaire Adji Sarr et, c’est pour lancer des piques au leader de Pastef. D’après lui, s’il y a une personne dont l’intégrité est douteuse c’est bien Ousmane Sonko qu’il dépeint comme « un homme aux mœurs vils et aux fréquentations peu recommandables ». Relativement à cette affaire qui est toujours pendante devant la Justice, le ministre Mame Mbaye Niang promet de faire des révélations explosives sur le dossier. Il dit attendre la fin du procès pour agir. « Après le procès, je convoquerai la presse et je dirai ce qu’Ousmane Sonko a fait, avec des preuves palpables », prévient-il, tout en estimant que la place du leader du Pastef est aujourd’hui est en prison. Car, justifie-t-il : « il n’y a aucun Sénégalais accusé de viol qui va comparaître librement. Député, il a voté la loi sur la criminalisation du viol. Donc, il ne devrait pas se permettre d’avoir une telle posture, alors qu’il est accusé de viol ».

 

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *