AGONIE DE LA CAMPAGNE DE L’ARACHIDE A KAOLACK : 500 emplois saisonniers de la Sonacos menacés

 AGONIE DE LA CAMPAGNE DE L’ARACHIDE A KAOLACK : 500 emplois saisonniers de la Sonacos menacés

KAOLACK– Lancée depuis le 21 novembre dernier sur décret du Président de la République à un prix plafonné à 275 frs, la campagne de commercialisation arachidière peine jusqu’à présent à démarrer dans le bassin arachidier. Pour cause, l’absence de camions qui doivent arriver dans les différents points de réception à savoir Lyndiane (Kaolack), Ida Mouride (Kougheul) et Sathiou Malhem (Tamba). Cependant, le ministre de l’agriculture en charge de la production nationale aurait mis sur la table du chef de l’Etat une production record d’un millions cinq cent (1 500 000) de graines d’arachide. Ces chiffres sont déclarés erronés selon le délégué du personnel de la Société Nationale de Commercialisation des Oléagineux du Sénégal (Sonacos) de Lyndiane.

De l’avis d’El hadj Momar Dièye, les huiliers tels que la Copéole, Sonacos, Oao de Kahone et tant d’autres n’ont pas encore reçu de camions. Toutefois, il faut reconnaitre que sans cela la campagne ne peut pas démarrer. Par ailleurs, il affirme que le Président de la République avait consentis des efforts très forts pour le monde rural en dégageant une somme de soixante (60) milliards de francs destinée à la subvention des semences. Ce qui suscite une interrogation en a croire  M. Dièye  qui se pose la question à savoir : « quelles sont les personnes qui ont pu capter cet argent ». En tout pour le délégué du personnel de la Sonacos Lyndiane, ceux sont pas les producteurs qui ont toujours décrié avoir reçu cinq (5) kilogrammes de semence et de surcroît de  « mauvaise qualité » et ni d’engrais. Dès lors, c’est le lieu de faire un audit des 60 milliards qui sont l’argent du contribuable Sénégalais.

Pour l’instant, il faut noter que cinq cent (500) pères de famille saisonniers sont en attente pour que leur contrat soit renouvelé et s’il n’y a pas de graines d’arachide, cela ne pourra pas se faire. C’est l’occasion donc pour le Premier Ministre de convoquer le plus rapidement possible une réunion d’urgence entre huiliers, producteurs et acteurs de la filière afin de trouver des solutions pour une relance possible de la filière arachidière. Mieux le délégué du personnel de la Sonacos Lyndiane invite l’Etat à confier les semences aux huiliers pour que les paysans aient une liberté de mieux cultiver l’arachide au Sénégal.

 

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *