ARRESTATION DE FADILOU KEITA : Pastef demande sa libération immédiate et sans condition

 ARRESTATION DE FADILOU KEITA : Pastef demande sa libération immédiate et sans condition

Coordonnateur du « Nemekou Tour » de Ousmane Sonko, Fadilou Keita est dans les liens de la détention préventive depuis, hier. Son arrestation fait suite à son commentaire qu’il avait posté sur sa page Facebook sur la disparition des deux gendarmes en l’occurrence Didier Badji et Fulbert Sambou. En effet, dans ses écrits, le fils de l’ancienne présidente de l’Ofnac, Nafi Ngom Keita, accusait l’Etat d’avoir orchestré la disparition de ces deux hommes en bleu avant de faire croire à leur mort par noyade. Ces propos, considérés comme une diffusion de fausses nouvelles, lui ont valu son arrestation. Cependant, ses camarades de Parti ont, hier, fait face à la presse pour lui apporter leur soutien. Ils exigent d’ailleurs sa libération sa condition. « On ne peut pas arrêter Fadilou pour un poste facebook aussi banal et laisser Ahmed Suzanne Camara en liberté », a déclaré Bassirou Diomaye Faye, porte-parole du jour.

Selon lui, ce responsable politique de l’alliance pour la république a, dans cette affaire, dit pire que leur camarade de parti.  « Ce que Ahmed Suzanne Camara a dit est plus grave. Il a dit que les deux gendarmes ont été tués. Il n’a reçu aucune convocation ni de la gendarmerie, ni de la police ni du procureur de la république. Il est libre de ses mouvements. Fadilou n’a pas dit aussi grave que ça. Il a émis une opinion et dans un pays démocratique chacun est libre de dire ses pensées sur la marche de l’Etat, sur les évènements en cours », a expliqué Bassirou Diomaye Faye. Avant d’ajouter : « nous demandons sa libération immédiate et sans condition. On est aujourd’hui dans un deux poids deux mesures avec un procureur qui a un regard unidirectionnel orienté vers Pastef les Patriotes. Pour un live Facebook banal, on vous arrête. Dans un pays normal, cela ne se passe pas comme ça et nous voulons que le Sénégal redevienne un pays normal ». Auparavant, Bassirou Diomaye Faye s’est prononcé sur la confrontation entre Ousmane Sonko et Adji Sarr. Il a réitéré que cette affaire est un complot ourdi contre leur leader pour nuire à sa réputation. Et d’après lui, il est temps qu’on arrête cette affaire. « Ce que nous demandons, c’est la fin de cette persécution qui ne dit pas son nom. Ce que nous demandons c’est le non-lieu total », dit-il.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *