ARRESTATION DE PAPE ALE NIANG: Les précisions du procureur Amady Diouf

 ARRESTATION DE PAPE ALE NIANG:  Les précisions du procureur Amady Diouf

Le maitre des poursuites est sorti de son ombre pour mettre fin aux supputations et commentaires relatifs au motif de l’arrestation du journaliste Pape Alé Niang. Le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Dakar, Amady Diouf, a rappelé les faits qui ont conduit à l’interpellation du patron de dakarmatin.

 

24h après l’arrestation et le placement en garde à vue du journaliste Pape Alé Niang par les éléments de la Sûreté urbaine, le procureur de la République a réagi pour donner plus de détails dans cette affaire qui a fini de faire le tour du monde.

«Il a été constaté depuis un certain temps des attaques répétées, non fondées et inacceptables dirigées contre les forces de défense et de sécurité. Les dernières en date qui portent manifestement atteinte à l’autorité de ces institutions républicaines visent des officiers généraux dans le but évident de les délégitimer et de fragiliser la cohésion et la discipline collective indispensables au bon fonctionnement et à l’efficacité de ces corps habillés de l’Etat», a souligné Amady Diouf dans un communiqué rendu public, hier. Et d’ajouter: «Ces actes, qui distillent par ailleurs un doute pernicieux, sapent le moral des troupes et désignent les forces de sécurité comme des cibles majeures à l’attention de tous ceux qui souhaitent s’en prendre à l’autorité de l’Etat constituent des menaces pour l’ordre public et sont susceptibles de caractériser des atteintes à la défense nationale outre la diffusion de fausses nouvelles et la divulgation de secrets défense».

C’est fort de toutes ces raisons, explique le parquetier, «j’ai demandé au commissaire chargé de la Sûreté Urbaine, dans le respect des exigences de la liberté de presse et des instruments internationaux garantissant les libertés fondamentales, d’ouvrir  immédiatement une enquête sur ces faits constatés et de me rendre compte de l’évolution de la procédure, laquelle enquête devant être conduite avec toute la rigueur nécessaire, au vu de la gravité des faits».

A rappeler que le journaliste investigateur est poursuivi pour avoir appelé les troupes de l’armée à la révolte, jeté le discrédit sur l’institution militaire et divulgué des documents classés secret-Défense en plus du délit de propagation de fausses nouvelles.

 

 

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *