CHEIKH OUMAR ANNE, MAIRE DE NDIOUM ET RESPONSABLE BBY PODOR: « L’inter-coalition Yewwi-Wallu a déjà implosé… »

 CHEIKH OUMAR ANNE, MAIRE DE NDIOUM ET RESPONSABLE BBY PODOR: « L’inter-coalition Yewwi-Wallu a déjà implosé… »

Le maire de Ndioum a analysé, hier, les résultats des élections législatives sur le plateau de la 2STV, lors de son passage à lL’émission « On en parle ».
« Les Sénégalais votent depuis très longtemps. Ils ont la culture du vote. A travers ces élections, la démocratie sénégalaise s’est renforcée davantage. Je déplore fortement le fait que beaucoup de fake news et de gros mensonges aient été véhiculés par le biais des réseaux sociaux lors de la campagne électorale. Nous avons une opposition nihiliste, irresponsable et qui ne sait que mentir », a d’emblée déclaré Cheikh Oumar Anne, qui n’a pas manqué d’indiquer que le Président Macky Sall a un bilan reluisant et palpable.
Avant d’ajouter : « Dans les centres urbains, l’opposition a pratiquement mené sa campagne électorale dans les réseaux sociaux avec des mensonges les uns plus gros que les autres, notamment sur l’homosexualité. Alors que tout le monde sait que la position du Président Macky Sall et de son gouvernement n’a jamais varié. L’homosexualité ne sera jamais légalisée au Sénégal. Il ne peut y avoir un débat là-dessus ».
Toujours selon lui, « dans ces élections, la victoire de la coalition Benno Bokk Yakaar a été claire et nette », malgré le fait qu’ils aient perdu dans certains centres urbains.

« L’APR, le PDS et l’abstention ont été les grands vainqueurs du scrutin législatif

« L’APR, le PDS et l’abstention ont été les grands vainqueurs du scrutin législatif. Le parti présidentiel a encore démontré qu’il est la locomotive de Benno Bokk Yakaar qui fera sa recomposition. L’APR ne peut pas aussi échapper à une restructuration », a-t-il souligné.
A en croire le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, « la coalition Yewwi Askan Wi est portée par Taxawu Senegaal et PASTEF, mais également par des salafistes et d’anciens communistes dépassés par les événements ».
Sa conviction est que « cette histoire d’inter-coalition est terminée. L’inter-coalition Yewwi-Wallu a déjà implosé, au vu des derniers développements ». « Chaque entité a fait sa propre conférence de presse. Wallu a clairement déclaré que c’est Karim Wade qui est son candidat en 2024. Et même dans Yewwi, Taxawu Senegaal s’est toujours démarquée par rapport à la Présidentielle de 2024, parce que c’est Khalifa Fall qui est son candidat. Les leaders de Yewwi et de Wallu ne veulent même pas s’afficher ensemble. Chaque entité est en train de dérouler de son côté. L’unité affichée lors des élections législatives n’était que de façade », a également soutenu M. Anne.

« Le Fouta restera debout face aux conspirateurs »

S’agissant des attaques que les leaders de la coalition Benno Bokk Yakaar du Fouta ont subies de la part des responsables de Yewwi Askan Wi, Cheikh Oumar Anne a asséné : « Nous avons été attaqués et stigmatisés gratuitement par des spécialistes du mensonge. Ils ont tenu un discours séparatiste. L’objectif de Déthié Fall, Ousmane Sonko et compagnie n’est rien d’autre que de diviser le pays avec des discours haineux et irresponsables. Mais, c’est peine perdue. Parce que nous ferons face avec tous les Sénégalais épris de justice et de paix. Nous allons faire face politiquement et judiciairement ».
« En dehors de la plainte, nous allons lancer une pétition pour que la stigmatisation cesse dans ce pays et ça cessera. Nous comptons la faire signer à tous les Sénégalais. On va remettre ça à tous les membres de la société civile. Nous considérerons que tous ceux qui refuseront de signer la pétition sont des adversaires du Sénégal. Nous allons également mobiliser les Foutankés à travers des manifestations d’envergure dont des marches et des rassemblements. Le Fouta restera debout face aux conspirateurs », a précisé le maire de Ndioum. Sur les inondations, Cheikh Oumar Anne a exprimé sa compassion aux sinistrés, notamment ceux de la zone de captage. Non sans mettre en exergue tous les efforts consentis par l’Etat du Sénégal pour juguler ce phénomène qui, selon lui, n’est pas spécifique au Sénégal. « Ce phénomène des inondations frappe tous les pays du monde. Le gouvernement a injecté des moyens considérables pour lutter contre les inondations. Le monde entier souffre de ce phénomène. On est à l’ère des changements climatiques qui n’épargnent aucune zone du monde. Les prévisions météorologiques étaient claires. Les nombreux investissements qui ont été faits nous ont permis de faire face. Nous allons continuer à faire des efforts dans ce sens », a indiqué le ministre.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.