COUPE DU MONDE : ARGENTINE / FRANCE (3-3, 4-2 TAB) L’Argentine de Lionel Messi remporte le Mondial 2022

 COUPE DU MONDE : ARGENTINE / FRANCE (3-3, 4-2 TAB)  L’Argentine de Lionel Messi remporte le Mondial 2022

Enfin, Lionel Messi a remporté le dernier trophée qui manquait à sa carrière après la victoire de l’Argentine face à la France (3-3, a.p et 4-2 aux tirs au but), dimanche soir, au Stade de Lusail.

Le mondial 2022 a rendu son verdict avec la victoire des argentins face aux tricolores au bout du bout du suspense. Les partenaires de Lionel Messi ont annoncé la couleur dès l’entame du match en dominant sur tous les phases de jeu. L’équipe de France n’arrivait pas à sortir les ballons et on ne voyait pas les attaquants français trop esseulés face au bloc médian de l’Albiceleste.

Suite à un faute de Dembelé sur Angel Di Maria, l’Argentine obtient un penalty. Avec beaucoup de sang-froid, Lionel Messi en croisant du pied gauche à ras de terre, trompe Lloris qui a plongé du mauvais côté (1-0, 23e).

Un but logique qui récompense le bon début de match des argentins qui vont réussir à faire le break avant d’aller à la pause. Le ballon est perdu par les Bleus dans le camp argentin. La machine albiceleste se met en place avec Messi qui lance Mac Allister en profondeur, côté droit. Celui-ci joue à l’opposé dans la surface pour Di Maria qui conclut du pied gauche (2-0, 36e). Complètement KO, Didier Deschamps décide de réagir en faisant deux changements avant même la mi-temps. Ousmane Dembelé et Olivier Giroud ont cédé leur place à Thuram et Kolo Muani.

Au retour des vestiaires, l’Argentine a tenté de gérer son avance avec un faux rythme mais les français n’ont pas rendu les armes et ont continué à se battre et obtiennent un penalty. Kylian Mbappé en croisant fort du pied droit à ras de terre,trompe Emiliano Martinez qui est impuissant malgré un plongeon du bon côté (2-1, 80e). Puis dans la foulée, le n°10 des bleus a remis les pendules à l’heure. Récupérant le ballon dans les pieds de Messi, Coman joue pour Rabiot qui décale à gauche pour la remise de la tête de Mbappé vers Thuram. D’une louche par-dessus Romero, il trouve le Parisien qui conclut d’une volée du droit, à la droite de Martinez (2-2, 81e). Ensuite les deux équipes n’ont pas réussi à marquer le troisième but et elles sont allées en prolongation. Lionel Messi croyait offrir à l’Argentine le trophée après son doublé durant les prolongations. En effet, alerté à la limite du hors-jeu à droite dans la surface, Lautaro Martinez croise fort du pied droit mais Hugo Lloris repousse avec sa main gauche. Le ballon est repris à bout portant par Messi à l’entrée des 6 mètres. La balle a franchi la ligne (3-2, 109e) mais l’équipe de France sonnée pas abattue, repartait à l’attaque et l’incroyable se passait… Sur un tir enroulé pied droit de Mbappé, Montiel déviait du bras et concédait un nouveau penalty… Le n°10 des Bleus ne tremble pas. Kylian Mbappé croise fort du pied droit et parvient à prendre Emiliano Martinez à contre-pied (3-3, 118e).

Ensuite Kolo Muani avait la balle du trophée mais il a raté son face à face contre Martinez qui sauve l’Albiceleste d’une grosse désillusion. Il a fallu attendre la séance fatidique des tirs au but pour départager les deux nations. Coman et Tchouaméni ont raté leur tentative, Messi, Dybala, Paredes et Montiel ont assuré côté Argentin pour offrir à l’Albiceleste un sacre tant attendu depuis le temps de Diego Maradona.

Les réactions après la rencontre :

Hugo Lloris après la défaite des tricolores

«On a été trop réaction dans cette finale et c’était presque un match de boxe. On s’est rendu coup pour coup, le seul regret qu’on peut avoir c’est d’avoir complètement raté notre première mi-temps. Mais malgré cela, on n’a rien lâché. On y a cru jusqu’au bout. Il fallait un gagnant. Ca s’est joué sur les pénaltys, c’est toujours cruel d’être du mauvais coté mais je crois qu’on aura tout donné dans cette compétition», a déclaré le gardien français au micro de TF1.

«On sort vidé parce que ca fait presque un mois de compétition. Même là sur cette finale où on aurait pu lâcher à 2-0, on a continué d’y croire et on a réussi à renverser le match. Après quand ca veut pas sourire, cette occasion à la 120eme qui aurait pu nous faire basculer a 4-3. C’est le football après il faut féliciter les Argentins qui ont réalisé un grand tournoi, une grande finale. C’était un match qui aurait pu basculer d’un côte comme de l’autre mais de notre coté on a été trop à réaction. Ecoutez c’est pas le moment de parler de l’avenir. C’est une soirée douloureuse pour les joueurs, l’encadrement et les supporters même si on a atteint cette finale. Il y a toujours cette douleur et il faut qu’on prenne du recul pour parler de l’avenir», a conclu le capitaine des Bleus.

Lionel Messi dédie la victoire à Maradona

«Tout cela est fou. Il a fallu attendre longtemps et c’est bien de la ramener ici maintenant. Cette victoire est belle. On la désirait beaucoup. J’ai juste dit que Diego (Maradona) allait me la donner. J’avais le sentiment que c’était pour lui, vu comment ça se passait. C’est fou, ça donnait envie, mais c’est la plus belle chose qui soit. Regarde ce que c’est, c’est beau. Je la voulais très fort. C’est le moment d’être en Argentine pour voir à quel point ça va être fou. J’ai hâte d’y être pour m’amuser avec les gens» a déclaré Lionel Messi après la rencontre au micro de la télé argentine TyC Sport.

«Évidemment, je voulais clore ma carrière avec ça, je ne peux plus rien demander. Dieu merci, il m’a tout donné. Clôturer presque ma carrière comme ça, c’est impressionnant. Après ça, qu’est-ce qu’il y aura ? la Copa América, la Coupe du monde… Ça m’est venu presque à la fin. J’aime le football, ce que je fais. J’aime être dans l’équipe nationale, le groupe, je veux continuer à vivre encore quelques matchs en étant champion du monde. Je voulais clore ma carrière avec cette Coupe, Dieu merci il m’a tout donné. Presque boucler ma carrière sur ça, parce que ce sont les dernières années, c’est impressionnant», a conclu le nouveau champion du monde.

Didier Deschamps sur la défaite contre l’Argentine

«C’est ce qui donne encore plus de regret, à 2-0 si on en prend un troisième il n’y a rien à dire» a tout d’abord confié le technicien.

«On n’a pas fait ce qu’il fallait pendant pratiquement une heure après avec beaucoup de courage et d’énergie, on les a poussé dans leur dernier retranchement. Après ca se joue à quoi, avec une dernière occasion a la 120e minute, une frappe sur le pied puis une séance de tirs au but qui reste forcément difficile à vivre quand on n’est pas du bon coté» a notamment déclaré le sélectionneur des tricolores.

Sur la qualité de son groupe : . «A l’image de ce qu’on a pu faire pendant cette Coupe du Monde, avec de la qualité beaucoup de cœur, on revient de nul part. Et voila quand on touche quelque chose mais que ca nous échappe c’est encore plus difficile à digérer »a reconnu le sélectionneur des Bleus avant de poursuivre : «j’ai fait des changements aussi tôt parce que je n’étais pas satisfait de ce que je voyais. J’étais convaincu qu’avec l’entrée d’autres joueurs, on allait faire les choses mieux, c’est d’ailleurs ce qui s’est passé. C’est le mérite des joueurs non pas que ceux qui sont sortis sont plus coupables que les autres. On avait pas la même force et l’énergie pour différentes raisons. Mais on a renversé une situation qui était très compromise grâce a la qualité et au mental.»

«La déception est énorme évidemment. On a eu un avant et un pendant pas des plus faciles mais ce n’est pas une excuse. Ca a quand même été un pur bonheur à travers les matchs tant sportivement que humainement dans le très haut niveau. De ce côté là, il y a que du positif mais quand il n’y a pas le graal au bout ca fait mal. Mais c’est le très haut niveau, il va falloir digérer» a confirmé le sélectionneur de l’équipe de France avant de conclure sur son avenir à la tête des Bleus : «l’important c’est l’équipe de France, elle est au dessus de tout. Je verrai mon président en début d’année comme c’était prévu et on verra bien mais ce soir j’ai pas envie de parler de ca. »

Abdoul Aziz WATT

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *