CROISADE CONTRE LA FAMILLE ET LA BELLE-FAMILLE AU POUVOIR: un projet mort-né…

 CROISADE CONTRE LA FAMILLE ET LA BELLE-FAMILLE AU POUVOIR: un projet mort-né…

Déçue, frustrée et radicalisée, l’ancien Ministre de la Justice, Aminata Touré veut combattre la famille et la belle-famille au cœur du pouvoir, à travers une « loi contre le népotisme ». Une initiative plus proche de l’échec que de la promulgation.

Rien ne permet de croire aujourd’hui que cette proposition de loi, manifestement initiée sur mesure, va prospérer. Pour cause, l’ancien Ministre de la Justice, instructrice à charge hier contre une bonne partie de l’opposition parlementaire d’aujourd’hui, n’aura certainement pas le soutien des députés du Parti démocratique sénégalais (Pds) de Me Abdoulaye Wade, dont le fils, Karim Wade, a été traqué, arrêté, jugé et emprisonné sous la houlette de Mimi Touré, avant d’être exilé en catimini.

D’ailleurs, la députée du Pds, Mame Diarra Fam, a annoncé la couleur, en lui rappelant, avec quel acharnement, elle pilotait les dossiers de la Cour de Répression de l’Enrichissement illicite (Crei) contre les anciens dignitaires du défunt régime libéral. « Mimi arrête toi aussi. Tu danses plus vite que la musique. Ce que tu as fait à Karim Wade, Oumar Sarr, Bibo Bourgi, Madické, Aziz Diop, Aïda Ndiongue. C’est le retour du bâton et personne ne va t’aider. Tu viens aujourd’hui pour parler de népotisme. Il faut que tu arrêtes ! » A écrit, dans un message en wolof, la parlementaire Mame Diarra Fam, sur sa page Facebook.

Mimi isolée par la majorité d’idée !

Il faut s’attendre à la même hostilité du côté des autres députés de Yewwi Askanwi dont le principal allié, l’ancien Maire de Dakar, ancien détenu de la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Rebeusse, Khalifa Sall, devrait bénéficier de la loi d’amnistie annoncée. Une initiative « d’apaisement » de la majorité au pouvoir, qui va remettre dans le jeu politique, le socialiste Khalifa Sall et le libéral Karim Wade, que Mimi Touré a déjà foulé aux pieds.

Force est de constater alors que les nouvelles règles du jeu politique à la représentation populaire, théorisées par le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall, commencent à régir les rapports de force. De la majorité mécanique, l’Assemblée Nationale est désormais passée à une majorité d’idées, comme disait le Pr Fall.

 

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *