GARDE A VUE DE FRANCOIS MANCABOU : la version des neuf éléments de la «Force spéciale»

 GARDE A VUE DE FRANCOIS MANCABOU : la version des neuf éléments de la «Force spéciale»

Lors de son point de presse, le procureur de la République avait affirmé que François Mancabou est décédé des suites de blessures qu’il s’est infligées en cognant la grille de sa cellule lors de sa garde à vue au commissariat central de Dakar. Le chef du parquet avait ajouté qu’une vidéo de 13 minutes étayait sa version des faits.

Celle-ci est confirmée par les neuf autres membres supposés de la «Force spéciale» arrêtés en même temps que François Mancabou et récemment interrogés par la DIC dans le cadre de l’enquête sur le décès de ce dernier.

D’après Source A, qui donne l’information ce mercredi, c’est comme s’ils s’étaient passés le mot : ils ont tous déclaré avoir été surpris par la rapidité et la violence avec lesquelles le défunt s’est subitement dirigé vers la grille pour heurter violemment la porte avant de s’évanouir.

Dans sa livraison de lundi dernier, Enquête révélait le contenu de la vidéo en question. Les images rapportées par le journal vont dans le sens des témoignages des éléments  supposés de la «Force spéciale» à la DIC : François Mancabou serait apparu agité et à l’écart des autres personnes placées en garde à vue. C’est au bout de dix minutes de présence dans le violon qu’il aurait subitement piqué un sprint pour aller heurter la grille. Un seul coup aurait suffi, et il se serait évanoui.

La famille de la victime ne croit pas à cette version. Elle estime que François Mancabou a été torturé lors de sa garde à vue et qu’il en est mort.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.