LE PROCÈS RENVOYÉ AU 30 MARS EN AUDIENCE SPÉCIALE

 LE PROCÈS RENVOYÉ AU 30 MARS EN AUDIENCE SPÉCIALE

Le procès en diffamation opposant le ministre, Mame M’Baye Niang au leader de Pastef Ousmane Sonko, vient d’être renvoyé en audience spéciale à la date du 30 mars. Ce sont les avocats de la défense qui ont sollicité ce renvoi. Selon eux, il y’a eu de nouvelles constitutions et ces derniers veulent prendre connaissance du dossier.

En plus de cela, ils estiment que leur client n’est pas en bonne santé. Il est asthmatique et a reçu des gaz lacrymogènes avec son avocat en venant au tribunal. « Nous voulons un procès équitable. Les droits de Sonko ont été bafoués et un de ses avocats qui devait l’assister a vu son pronostic vital engagé. Nous ne pouvons pas plaider cette affaire en l’absence de notre confrère pour qui nous nous soucions de son état de santé », a dit l’avocat.

RENVOI MALGRÉ L’OPPOSITION DU PROCUREUR

Le procureur s’est opposé au renvoi. En effet, il estime que les avocats de Sonko ont eu suffisamment de temps pour prendre connaissance du dossier. Aussi, dit-il, ils sont nombreux dans la salle à pouvoir défendre leur client. C’est la raison pour laquelle le maître des poursuites demande la retenue de l’audience. Les avocats de Mame M’Baye Niang se sont également opposés au renvoi. Cependant, le juge a finalement décidé un renvoi spécial jusqu’au 30 mars prochain.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *