RELANCE DU SPORT SCOLAIRE A KAOLACK: L’IA veut des élèves formés à bonne école

 RELANCE DU SPORT SCOLAIRE A KAOLACK: L’IA veut des élèves formés à bonne école

Dans le cadre de la relance du sport dans l’académie de kaolack, le comité régional de gestion et de la relance des sports scolaires (CRG-RSS) a organisé les finales régionales ce mercredi 16 novembre au stade Lamine Guèye. En effet, cette fête du sport qui a regroupé les établissements scolaires de la région, la participation d’athlètes des écoles et du lycée Sénégalais de Gambie a vu la participation des autorités académiques, administratives et locales de la région. En football, le lycée Waldiodio Ndiaye a battu celui de Ngane Saer par un score de 4 buts à 2 par tirs au but.

 

KAOLACK- Absent depuis 2019 à cause de l’apparition du coronavirus dans le monde entier, le sport scolaire est de nouveau lancé par l’académie de Kaolack, par le biais de son comité régional de gestion et de la relance des sports scolaires dans le but de faire revivre les élèves l’apprentissage par le sport. Ainsi, les activités sportives jouent un rôle primordial dans la mentalité des jeunes tel que l’esprit de dépassement et d’équipe. Au-delà des bienfaits physiques donc, le sport procure des valeurs et vertus car l’apprentissage par le sport crée des liens sociaux pour les enfants dès leur jeune âge mais surtout la coopération humaine qui engage la cohésion sociale.

Selon la directrice du ministère de l’Education Nationale par ailleurs invité d’honneur de cette activité, il y a intérêt de faire revenir le sport dans les écoles. « Nous tous, nous avons vécu des évènements malheureux l’année dernière et cette année avec un des CEM de Dakar et le lycée de Yoff, et nous savons tous que c’est parce qu’il n’y a pas eu pendant deux ans le sport dans les établissements qu’il y avait tout ce plein d’énergie qui était à l’intérieur de nos enfants et qui s’est malheureusement manifesté comme nous le voyons », souligne Mme Diallo, ancienne inspectrice d’académie de Kaolack avant d’ajouter que le sport peut permettre d’évacuer toute cette énergie. Toutefois, le sport unit les peuples et les continents dans une solidarité agissante, contribue à renforcer la cohésion sociale et culturelle des peuples. Mieux, il se présente ainsi comme le remède approprié pour guérir le mal du siècle qui n’est rien d’autre que les conflits religieux, sociaux et culturels qui pourrissent le monde.

Cependant, le sport est une activité très importante dans le calendrier scolaire qui a eu l’honneur d’accueillir le maire de Khelcom Birane venu représenter ses collègues de Dya, de Ourour et de Latmingué du département de Kaolack qui sont les parrains de cette édition 2022. Mieux, Alassane Ndao a promis d’accompagner les potaches afin que l’école redevienne le creuset de l’excellence, ajoutant que les élèves de leur côté doivent faire preuve de discipline, de ténacité et de disponibilité pour qu’ils puissent les aider à aller de l’avant.

A l’occasion de cette du fête du scolaire, l’inspecteur d’académie de Kaolack  a souligné qu’à travers la forte mobilisation des acteurs de l’éducation, l’académie prouve que la vocation de l’école n’est pas simplement d’assurer la transmission du  savoir intramuros mais de pousser l’apprenant à être de son corps à travers l’éducation physique et sportive, une discipline qui demeure très importante dans la formation de l’homme.

 

 

 

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *