REPONSE A SONKO: la majorité relance le dossier Adji Sarr

 REPONSE A SONKO: la majorité relance le dossier Adji Sarr
Au sortir de leur conclave, les membres et responsables politiques de la mouvance présidentielle ont tiré sur Ousmane Sonko. En conférence de presse ce samedi, Abdoulaye Seydou Sow et Farba Ngom ont dénoncé une entreprise manifeste de manipulation orchestrée par le leader de Pastef.
La sortie de Ousmane Sonko a été également l’occasion pour lui de souligner le cas du Mali et de la France insinuant que cette dernière citée serait en phase avec le Sénégal pour le « liquider ».
Farba Ngom au cours de cette conférence de presse,  s’est dit écœuré d’entendre un leader comme Ousmane Sonko, sortir à 18 mois de l’élection présidentielle, pour  annoncer sa candidature. « Il a tout faux. Le Sénégal est un pays souverain. Il n’a jamais été à la solde de quelque pays étranger que ce soit pour combattre des opposants. Le président Macky Sall n’a même pas ce temps. Moi, tout comme mon camarade Abdoulaye Seydou Sow, nous sommes prêts à tout pour défendre notre leader Macky Sall », explique le député-maire des Agnams.
À en croire les deux hommes politiques de la mouvance présidentielle, le patron de Pastef fait montre d’irrévérence vis-à-vis de nos institutions qu’il a souvent récusées.
Le deuxième prétexte selon Farba Ngom, concerne  l’affaire Adji Sarr. « Il est vraiment temps que cette affaire soit clarifiée. Il esquive toujours ce dossier, à défaut d’inviter les sénégalais à combattre pour lui. Quand on est accusé d’une affaire aussi sérieuse, il faut répondre et clarifier la question », a encore rappelé Farba Ngom.
Pour les deux membres de la mouvance présidentielle, c’est l’appel qu’il faut lancer aux jeunes qui doivent prendre leurs responsabilités et ne plus se laisser  manipuler par un peureux comme Ousmane Sonko. « Il faut avoir le courage d’assumer ses actes », confiera le responsable de Benno à Ousmane Sonko.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.