«UNE COALITION DEVENUE DANGEREUSE » Des socialistes exigent le retrait du Ps de Bby

 «UNE COALITION DEVENUE DANGEREUSE » Des socialistes exigent le retrait du Ps de Bby

L’Initiative de réflexions et d’actions socialistes (Iras), regroupant des socialistes, s’est voulu on ne peut plus claire. Le Parti socialiste doit se retirer purement et simplement de Benno bokk yakaar (Bby) devenue «une coalition dangereuse pour les fondamentaux de la cohésion nationale et de la marche vers le développement durable».
«L’Iras dénonce sans tremblement ni faiblesse toute soumission, toute complaisance, toute compromission et toute complicité du Parti socialiste face aux opérations de déconstruction massive de nos valeurs et de nos repères», ont indiqué Boubacar Baldé et Cie. Qui exigent à l’occasion «l’abandon du projet de violation de l’article 27 de la Constitution qui interdit tout exercice de plus de deux mandats présidentiels consécutifs pouvant mettre en péril les fondamentaux de notre démocratie et de notre état de droit».
En perspective de la présidentielle de 2024, déclarent-ils, «tous les militants de l’intérieur et de la diaspora à faire preuve d’engagement, de détermination et de courage pour présenter un candidat issu des rangs du Parti socialiste». «Dans un pays où le peuple patauge depuis une décennie dans des eaux pluviales stagnantes, nauséabondes sans espoir d’une éducation qualitative, d’une santé véritable, d’une sécurité assurée et d’une fin de l’endémique paupérisation, le Parti socialiste doit demeurer une force d’alerte et de proposition d’alternatives qui respecteront les libertés individuelles et collectives», déplore Boubacar Baldé. Qui reste persuadé que «l’Iras refuse que le Parti socialiste continue à cautionner les nombreux scandales politiques, financiers et fonciers qui irritent le peuple, amadouent la justice et ternissent l’image de la démocratie sénégalaise».
Par ailleurs, «face au renoncement à l’identité, à l’idéal et aux valeurs socialistes de justice, de démocratie, de droit et de liberté, l’Iras exige la tenue sans délai d’un congrès extraordinaire pour changer de cap, de capitaine et d’équipage (Sen et Bp)».

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *